Paddle : astuces et conseils

Publié le : 02 août 20213 mins de lecture

Vous savez, maintenant, monter sur votre stand-up paddle ou SUP et vous pagayez. Mais une fois cette étape d’initiation accomplie, vous sentez apparaître une note d’ennui, certainement une fatigue précoce que vous préféreriez bien dompter. Ces deux signaux montrant qu’il est temps de passer une nouvelle phase dans votre apprentissage du paddle. Découvrez quelques astuces pour vous améliorer en endurance, en technique de rame et en équilibre.

Avant de débuter votre initiation au paddle

Avant toute chose, garantissez-vous de posséder les matériels complets de stand-up paddle. Il faut, aussi, prendre le temps de lire la réglementation sur le sujet pour connaître dans quel endroit vous pouvez le pratiquer, ou si vous êtes obligé de porter un leash. Il est, également, obligatoire de garantir de l’aisance dans l’eau pour tous les sportifs, particulièrement si vous désirez essayer avec des enfants. Avec ce cas d’aisance limité, les gilets sont obligatoires. Dans cette pratique, pour vos débuts, il est conseillé de vous faire guider par quelqu’un qui sache les lieux, ou au moins qui peut tenir debout sur une planche et qui saura vous guider et vous assister si nécessaire.

Avant d’être à l’eau

L’instant fatidique de se mettre sur votre planche de paddle pour la première fois est arrivé. Mais il y a, encore, certains réglages à suivre. Il faut que vous vérifiiez l’état de votre planche, si elle est parfaitement gonflée. Puis ajustez la hauteur de votre rame à partir des instructions sur la pagaie de paddle. Il ne vous reste plus qu’à mettre éventuellement votre combinaison de SUP et à prendre la direction vers l’eau. Portez vos planches jusque dans l’eau. Posez là avec la protection dans cette dernière et attachez le leash de la planche vers votre cheville.

Être debout sur stand-up paddle

La suite logique est de se mettre debout délicatement, les pieds au milieu de la planche, toujours de tous côtés de la manette de portage. L’emplacement n’est pas du tout pareil qu’en surf, mais il rappelle la position d’un skieur. Il faut être bien droit, les jambes délicatement fléchies, tout en regardant devant, dans le même sens que le nez de la planche.

Il n’est, donc, pas si difficile de faire le paddle, il vous faut tout simplement un peu plus d’entraînement. En effet, le stand-up paddle reste un loisir assez intuitif. À l’aide de vos abdominaux, vous pouvez accompagner le mouvement de l’eau en dessous de la planche. Et ce sont les bras et le haut du corps qui travaillent en manipulant la rame.

Plan du site